La Police fédérale de la GRC et l’EIEH démantèle un groupe criminel organisé; les suspects sont accusés de trafic de drogue et d’armes, et de complot en vue de commettre un meurtre

C.-B., Le Groupe fédéral des crimes graves et du crime organisé

2024-02-23 11:00 HNP

Dossier nº 2022-16245

À la suite d’une enquête menée dans le cadre du Programme de la police fédérale de la GRC en Colombie-Britannique, huit membres d’une organisation criminelle basée en Colombie-Britannique ont été accusés de nombreuses infractions liées aux drogues et aux armes. L’un des suspects a également été arrêté par l’Équipe intégrée d’enquête sur les homicides (EIEH) pour son présumé rôle dans un complot en vue de commettre un meurtre lié aux gangs.

Les principaux suspects de cette enquête sont Michael Manpreet Johal, Richard Sen, Jagdeep Singh Cheema, Michael David Rast et Kevin Moebes.

Les 21 et 23 février 2024, les enquêteurs du service de Lutte fédérale contre le crime organisé et grave (LFCOG) de la GRC en Colombie-Britannique et de l’EIEH ont mené une série de descentes coordonnées dans les villes de Surrey, Richmond et Delta et ils ont procédé à l’arrestation de Richard Sen, de Jagdeep Singh Cheema, de Kevin Moebes, et de Michael David Rast. Outre les accusations liées aux drogues et aux armes, Michael Johal a également été accusé de complot en vue de commettre un meurtre.

Cette enquête multiorganisationnelle sur le crime organisé transnational a été lancée par l’équipe du service de LFCOG de la GRC en Colombie-Britannique – de l’Équipe des grands projets en septembre 2022, ce qui a mené à l’exécution de 11 mandats de perquisition le 1er mars 2023. Cette importante mesure d’application de la loi de plusieurs organismes s’est étendue aux villes de Vancouver, North Vancouver, Delta, Richmond et Surrey. Elle a permis d’effectuer des saisies importantes de nombreux types de comprimés pharmaceutiques contrefaits, de plusieurs armes à feu, d’argent, d’appareils électroniques, de grandes quantités de produits chimiques précurseurs et de plusieurs kilogrammes d’autres substances illicites. Elle a également permis de découvrir une opération complexe de pressage de comprimés dans l’une des maisons de South Surrey, avec des preuves d’activités de production à grande échelle de comprimés multidrogues comportant le mélange de fentanyl et de ses analogues dans des comprimés pharmaceutiques contrefaits.

L’analyse des comprimés saisis a également révélé la présence alarmante de carfentanil dans la plupart des comprimés pressés. Le carfentanil est un puissant opioïde synthétique utilisé comme agent tranquillisant pour les grands animaux tels que les éléphants. le carfentanil est un analogue du fentanyl et peut être 100 fois plus toxique que le fentanyl.

Collage de 5 images de la saisie de drogues, d’armes à feu et de matrices de pressage de comprimés. Les trois images du haut sont celles des comprimés contrefaits d’Adderall, d’OxyContin et d’Oxycocet. Les deux images du bas représentent des matrices de pressage de comprimés et quatre armes à feu illégales.

Les saisies effectuées dans l’ensemble des sites ont permis de découvrir un total de 356 000 comprimés multidrogues contrefaits qui comprennent l’Adderall, le Xanax, le Percocet, l’OxyContin et l’Oxycodone. La grande majorité des comprimés contenaient également du carfentanil, et un mélange de méthamphétamine, de benzodiazépine, d’héroïne et de MDMA.

Les quantités saisies et la composition de chaque catégorie de drogues sont les suivantes :

Outre les comprimés contrefaits saisis, l’enquêteur du service de la LFCOG a découvert quatre armes à feu illégales, plus de 1 500 cartouches et de grandes quantités de produits chimiques précurseurs qui semblaient avoir été préparés pour le mélange et le pressage de comprimés. Les produits chimiques précurseurs saisis sont les suivants :

Cette matière de base aurait permis de produire 185 000 comprimés multidrogues contenant du fentanyl, 28 000 comprimés contenant de la méthamphétamine et 258 000 comprimés contenant de la MDMA.

Photo d’un laboratoire de presses à comprimés contenant des machines à mélanger, des produits chimiques précurseurs de drogue en poudre, des presses à comprimés et des comprimés contrefaits finis.

Au début de l’enquête, il est également devenu évident que de nombreux membres de ce réseau criminel étaient des membres connus de gangs impliqués dans le conflit entre gangs qui s’est étendu à toute la Colombie-Britannique, ainsi qu’à l’extérieur de la province. Cette appartenance à des gangs a été confirmée par des éléments de preuve liant l’un des suspects, Michael Manpreet Johal, à un complot pour meurtre. On a alors élargi l’enquête du service de LFCOG pour en faire un effort conjoint afin d’appuyer l’Équipe intégrée d’enquête sur les homicides (EIEH) de la C.-B. et de la GRC.

L’enquête du service de LFCOG a alors permis de lier les suspects à une enquête en cours, mais distincte, sur les activités d’un réseau criminel organisé apparenté, qui était menée par le service de police d’Abbotsford. Les individus visés par cette enquête comprenaient des membres communs du même réseau criminel, ainsi que des membres de gangs rivaux qui auraient été impliqués dans des infractions similaires.

« Les détails de ces enquêtes multidimensionnelles et interreliées donnent un aperçu de la nature complexe et de l’interdépendance des groupes criminels organisés. Ils mettent également en lumière le rôle du crime organisé dans la crise actuelle des drogues toxiques en Colombie-Britannique, ainsi que les dangers des médicaments contrefaits contenant du carfentanil potentiellement mortel, qui semblent impossibles à distinguer des produits pharmaceutiques authentiques. »

Source : Surintendante par intérim Jillian Wellard, officière responsable du service de Lutte fédérale contre le crime organisé et grave de la GRC en Colombie-Britannique – Équipe des grands projets

« L’accusation d’aujourd’hui est le résultat des efforts de l’EIEH et des partenariats essentiels que nous entretenons avec le service de Lutte fédérale contre le crime organisé et grave de la GRC en Colombie-Britannique, ainsi qu’avec le service de police d’Abbotsford. En tant qu’unité intégrée, nous récoltons de nouveau les fruits de notre collaboration et de l’échange de renseignements avec nos partenaires de la GRC et des municipalités. »

Source : Surintendant Mandeep Mooker, officier responsable de l’Équipe intégrée d’enquête sur les homicides (EIEH)

Les enquêtes conjointes menées sur ce réseau criminel par le service de LFCOG de la GRC en Colombie-Britannique, l’EIEH, le service de police d’Abbotsford et d’autres agences partenaires ont permis d’empêcher que des millions de doses potentiellement mortelles de drogues toxiques n’atteignent nos communautés, et elles ont perturbé le conflit entre gangs qui menace la sécurité de nos communautés.

Si vous connaissez quelqu’un qui est aux prises avec une dépendance, vous pouvez obtenir de l’aide en appelant le Service d’information et d’aiguillage sur l’alcool et les drogues de la Colombie-Britannique au 1-800-663-1441.

Diffusé par :

Cap. Arash Seyed

Agent des relations avec les médias
Crimes graves et Crime organisé de la Police fédérale (CGCOPF)
14200 voie Green Timbers, Surrey (C.-B) V3T 6P3
Bureau : 778-290-4724
Télécopieur : 778-290-6092

Courriel : bcfederalmedia@rcmp-grc.gc.ca

Suivez-nous :
Date de modification :