Totem haïda érigé au Détachement de la GRC de Daajing Giids (Queen Charlotte) dans un esprit de réconciliation

Queen Charlotte, Services de police autochtones

2021-09-10 15:05 HAP

C’est un événement communautaire qui a mis des années à se concrétiser, mais hier, un nouveau mât totémique haïda a été érigé au Détachement de la GRC de Daajing Giids (Queen Charlotte).

La cérémonie, qui a été animée par le Conseil de bande de Skidegate et les services de police autochtones de la GRC en C.-B., a mis en évidence l’esprit de réconciliation entre la GRC et la communauté autochtone locale. Pour l’occasion, le Détachement a également hissé pour la première fois le drapeau du Conseil de la Nation Haïda, qui flottera en permanence devant le détachement.

Un membre du Conseil de bande de Skidegate remet à un policier de la GRC portant une tunique rouge le drapeau du Conseil de la Nation Haïda.

« Le drapeau représente deux choses : le détachement qui est construit sur le territoire traditionnel haïda, et les gens que nous servons », explique le sergent Greg Willcocks, chef du Détachement de la GRC de Daajing Giids (Queen Charlotte).

« C’était un événement important pour le Détachement et les communautés que nous servons », ajoute le sergent Willcocks. « Il n’aurait certainement pas pu avoir lieu sans le soutien du chef héréditaire haïda, du Conseil de bande de Skidegate et du Conseil de la Nation Haïda. Leur soutien a été déterminant pour finalement ériger le totem. »

Conçu à l’origine par Billy Yovanovich Jr dans le cadre d’un concours organisé il y a dix ans par le Détachement de Queen Charlotte, le totem a ensuite été sculpté par le maître-sculpteur haïda Garner Moody. Le totem de 10 pieds de haut consiste en un gardien haïda traditionnel (protecteur de la communauté et de la terre), muni d’un bouclier en cuivre, d’ongles roses représentant la communauté LGBTQ2+, et portant un chapeau Stetson pour symboliser la GRC.

Des membres de la communauté de Skidegate se tiennent aux côtés de membres de la GRC, près du nouveau mât totémique haïda.
Selon le sergent Willcocks, l’érection du totem est le résultat d’une initiative de la communauté locale, et il espère que d’autres communautés trouveront des occasions de réconciliation locales qui témoigneront de leurs traditions et de leur patrimoine uniques.

Diffusé par :

Services des communications – GRC de la Colombie-Britannique
Tél. : 778-290-2929
Courriel : bcrcmp@rcmp-grc.gc.ca

Suivez-nous :
Date de modification :