Mise à jour sur les enquêtes sur l’incendie de Lytton

Lytton, C.-B.

2021-07-12 13:00 HAP

Mise à jour

Les enquêtes sur l’incendie qui a touché le village de Lytton et les communautés autochtones voisines le 30 juin 2021 progressent et plusieurs organismes y participent selon leurs mandats respectifs. Les enquêtes se concentrent sur différents aspects de l’incendie, notamment la détermination de la cause et de l’origine, l’évaluation d’une possible criminalité et l’examen de la conformité ou des incidences de la réglementation.

Les enquêteurs de la GRC et du Wildfire Service de la Colombie-Britannique (C.-B.) ont effectué des recherches approfondies sur l’origine de l’incendie dans deux zones d’intérêt. L’une d’elles concerne une zone d’un rayon de 1 km près de Lytton et l’autre, une zone d’un rayon de 2 km près de Boston Bar. Des éléments de preuves médico-légales physiques et numériques ont été recueillis avec l’aide du Wildfire Service de la C.-B. et de l’Équipe de la recherche judiciaire et de la récupération des éléments de preuve de la GRC. Plusieurs témoins ont également été interrogés.

Les enquêteurs se concentrent sur un stationnement et un parc à l’extrémité de River Drive, vers l’extrémité sud du village de Lytton. Cette zone donne accès à un pont piétonnier et ferroviaire qui traverse le fleuve Fraser. L’enquête porte sur tous les déplacements et actions des personnes, des véhicules et d’un train de marchandises en direction du sud qui se trouvaient dans le secteur vers 16 h 30.

« Le Wildfire Service de la C.-B. soutient activement la GRC dans son enquête. Ce service dispose d’une équipe très expérimentée de spécialistes de l’origine et de la cause des incendies. Leur rôle consiste à déterminer la cause des feux de forêt en appliquant des normes et des protocoles scientifiques reconnus à l’échelle internationale. Comme spécialistes, ils ont été formés pour examiner le comportement de l’incendie, les sources et les facteurs d’inflammation, les traces de combustion et autres éléments de preuve matérielle. L’évaluation de ces facteurs permet de déterminer où le feu de forêt a commencé ainsi que la cause probable de l’incendie. Nous sommes reconnaissants aux personnes touchées de la patience dont elles ont fait preuve depuis le début de l’enquête : il est essentiel de faire preuve de la diligence requise dans le cadre de ce processus. » – Kurtis Isfeld, directeur adjoint des Opérations provinciales.

Le Bureau de la sécurité des transports (BST) du Canada a déployé un enquêteur qui recueille actuellement des renseignements et évalue l’implication possible d’un train de marchandises. Il s’agit d’une enquête de sécurité distincte qui sera menée parallèlement à celle de la GRC.

En ce qui concerne les deux décès confirmés, la GRC continue de travailler avec le Coroners Service de la C.-B., qui mène des enquêtes indépendantes afin de déterminer leurs circonstances. Par ailleurs, il n’y a pas d’autres décès connus ou signalés liés à l’incendie de Lytton.

La GRC de la C.-B. confirme également qu’elle a donné suite à plus de 15 signalements de personnes potentiellement disparues au cours des 11 derniers jours, et que tous les cas ont été résolus : les personnes ont été retrouvées et sont en sécurité. La GRC est consciente que d’autres personnes pourraient être portées disparues. Par conséquent, si vous n’avez pas réussi à retrouver un être cher, veuillez appeler votre bureau local de la GRC ou vous rendre au détachement le plus proche pour signaler sa disparition.

« Nous avons entendu les préoccupations des personnes touchées et nous comprenons l’importance d’obtenir des réponses sur la façon dont l’incendie a été déclenché. Bien que des progrès importants aient été réalisés au cours des 12 derniers jours par les enquêteurs et les organismes affectés à cette affaire, la cause exacte n’a pas encore été déterminée. Il y a encore un certain nombre de tâches en cours et d’analyses médico-légales à compléter. Cette enquête reste prioritaire pour toutes les parties concernées. » – Eric Stubbs, commissaire adjoint et officier responsable des enquêtes criminelles de la GRC de la C.-B. – Services de police de base.  

Si vous avez été témoin de l’incident et que vous n’avez pas encore parlé à la police, ou si vous avez des vidéos ou d’autres éléments de preuve, veuillez appeler la ligne d’information de la GRC de la Colombie-Britannique au 1-877-987-8477.

(À noter : Les questions relatives au mandat ou à la nature des mesures prises par le Wildfire Service et le Coroners Service de la Colombie-Britannique ou par le Bureau de la sécurité des transports doivent être adressées à ces organismes.)

Diffusé par :

Dawn Roberts
Directrice responsable des Communications de la GRC en C.-B.
Tél. : 778-290-2929
 

Suivez-nous :
Date de modification :